Magnifiques interventions de Ghislaine LABOURET et de Patrick SANTILLI hier à l’Intelligence Day, qui nous ont démontré, sources à l’appui, que les personnes à Haut QI n’ont pas un cerveau radicalement différent des autres et ne sont pas sujets à davantage d’insatisfaction scolaire ou à un risque plus important d’échec scolaire.
Merci à Mensa Be pour ces conférences d’une très grande qualité.

Même s’il n’existe pas encore de consensus sur la définition du haut potentiel intellectuel, principalement parce que les tests qui permettent sa mesure ne possèdent pas tous les mêmes normes, les pseudo-vérités énoncées par les livres grands publics et véhiculées par les médias sont clairement invalidées par les études scientifiques.

Il est maintenant important que chaque personne qui se sente en difficulté (émotionnelle, scolaire/professionnelle, sociale,…) découvre la véritable source de son problème, au lieu de se cacher derrière cette fausse étiquette catégorisante et victimisante.

Il s’agit à tous de trouver son potentiel à réaliser (intellectuel ou autre) et de développer son talent, pour prendre sa place dans le monde et ajouter sa pierre à l’édifice, afin de l’élever plus haut.