La thérapie stratégique, c’est une approche non normative, constructiviste et orientée « problème » :

  • les notions de « normal » et de « pathologique » ont disparu : il n’existe pas une seule bonne manière de voir le monde ;
  • le symptôme a une fonction dans le système, il est une construction : chacun construit en permanence sa propre réalité et celle-ci n’est jamais qu’un point de vue sur le monde ;
  • le problème est un blocage dans le processus d’adaptation ;
  • il ne s’agit pas d’identifier une origine d’un problème mais d’y trouver des solutions : le thérapeute ne travaille pas sur le « pourquoi », mais sur le « comment faire » pour aller mieux dans l’ici et maintenant ;
  • le passé n’a pas d’importance en tant que tel, ce qui est important c’est comment la personne gère le présent ;
  • le thérapeute étudie la personne dans son contexte, son environnement de vie ;
  • ce n’est pas ce que le thérapeute dit ou fait, ni ce que la personne dit, qui peut amener un changement, mais c’est ce que la personne fait elle-même, elle expérimente une nouvelle manière de vivre les situations.
  • c’est en changeant la relation au monde de la personne que le thérapeute l’amène à être autrement.